Le Rôtillon initiateur et partenaire

Le Rétablissement, un modèle novateur qui:

  • S’ELOIGNE des prises en charge focalisées sur la pathologie du bénéficiaire, reconnait et valorise ses ressources et ses compétences tout au long de son processus de résilience
  • RENVERSE les tours d’ivoire, implique et mobilise les forces et les ressources de chacun des partenaires (utilisateur, collaborateur, cadre, pair, proche ou actif au sein du réseau, in ou hors les murs de l’institution), dans une perspective intégrative et déstigmatisante des personnes souffrant de troubles psychiques
  • RECONNAIT l’impuissance et la souffrance des professionnels confrontés à la clinique de la précarité et propose une nouvelle dynamique orientée par l’empowerment, la restauration des liens, la stimulation de l’intelligence et de la créativité collectives
  • SUSCITE des réflexions porteuses d’espoir et offre des outils concrets à tout collaborateur désireux d’élargir son champ de vision et d’action au service des utilisateurs.

Le Rétablissement est un modèle novateur en raison de son processus centré sur la singularité du bénéficiaire. C’est en effet ce dernier qui définit sa propre qualité de vie. L’enjeu n’est plus guérir ou se conformer à une définition standardisée et normative de la santé mais vivre avec la maladie. Tout en étant accompagné dans un processus de changement lent et non linéaire.

Ce modèle est le concept d’accompagnement choisi par la filière de psychiatrie adulte du canton de Vaud.

La formation proposée est organisée conjointement par l’Association Québécoise pour la Réadaptation Psychosociale (AQRP), l’EPSM Le Rôtillon et l’Ecole Supérieure Sociale Intercantonale de Lausanne (ESSIL). Elle est dispensée par Madame Diane Harvey, directrice générale de l’AQRP et Marie Gagné, paire praticienne et formatrice, toutes deux impliquées depuis une dizaine d’années dans la transmission et le suivi de la mise en actes du Rétablissement au sein des institutions.